plop

Trouver un praticien

Annuaire des praticiens

Maternité

 

La personne de confiance

Simplifier la relation patient/soignant/ établissement de soins, tel est le souhait exprimé par le Ministère de la Santé. C’est en ce sens que la loi du 4 mars 2002 (loi Kouchner) a consacré les droits du patient, tout particulièrement le droit à l’information et à l’accès aux données médicales le concernant, ainsi que le droit d’exprimer sa volonté, directement ou par l’intermédiaire d’un tiers, à l’occasion des décisions médicales.



La Personne de confiance désignée par le patient majeur :


  • accompagne le patient dans ses entretiens médicaux et l’aide dans ses choix
  • exprime la volonté du patient s’il n’est plus en état de le faire
  • est un proche du patient et peut être une des personnes à prévenir
  • est l’interlocuteur privilégié de l’équipe soignante qui doit systématiquement la consulter si le patient ne peut exprimer sa volonté.

    Informer la personne de confiance n’est pas violer le secret médical et la personne de confiance est tenue au respect de la vie privée de la personne qu’elle représente. 

    Le rôle du personnel soignant
    est de proposer à tout patient majeur et conscient la désignation d’une personne de confiance lors de son hospitalisation (le patient est libre de ses choix et peut ne pas vouloir la désigner).
      Téléchargez
     

 

La désignation d'une personne de confiance :
  • n'est pas obligatoire
  • doit être une décision réfléchie
  • peut être révoquée à tout moment
  • peut être remplacée par la désignation d'une autre personne à tout moment
  • est valable pour la durée de l'hospitalisation
  • doit se faire par écrit

 

 

Conception/réalisation Pyxis
array(3) {
  ["id_rubrique"]=>
  string(3) "567"
  ["id_fichier"]=>
  string(3) "744"
  ["admin"]=>
  string(1) "1"
}
int(567)