plop

Trouver un praticien

Annuaire des praticiens

Groupe OC Santé - Actualité

 

Education thérapeutique : Cancer du sein

  • PEPS - Patient Et Parcours de Soins est un programme global d’amélioration de la qualité de la prise en charge des patients, centré sur l’Education Thérapeutique du Patient et la coordination des professionnels de santé. Ce programme a reçu le trophée de la Fédération de l'Hospitalisation Privée (FHP) au titre de "Qualité et Relations Patients" le 18 mai 2011.

 

  • Décliné sous le nom d'Antiope, dédié au cancer du sein, ce programme relève d'un engagement pris par la Clinique Clémentville et la Polyclinique Saint-Roch. L’intégralité de ce programme expérimental a été conçu avec et pour les patientes.
Particulièrement sensibles à la santé des femmes et aux difficultés intimes que peut provoquer le cancer du sein, les deux établissements ont souhaité développer ce programme qui a vocation à offrir les meilleures modalités de prise en charge aux patientes touchées par cette pathologie. Au delà du traitement thérapeutique, il semble essentiel de développer une démarche pour l'amélioration de la qualité de vie des patientes.
A ce titre, ANTIOPE est un programme qui fait partie de la démarche qualité des deux établissements assorti d’un volet d’expérimentation d’un nouveau métier, celui d'infirmière "pivot". Pivot, car elle est au centre du dispositif de prise en charge. Il s'agit d'une infirmière dédiée à l'accompagnement du parcours des patientes atteintes d'un cancer du sein, disponible tout au long du parcours de soins et même après.
  • Deux cliniques montpelliéraines, Clémentville et Saint-Roch, mettent en place une prise en charge expérimentale.
Le programme se concentre sur la coordination des professionnels de santé et l'éducation thérapeutique de la patiente. Le but est qu'elle acquière des compétences afin qu'elle prenne en charge de manière active sa maladie, son traitement, ses soins et sa surveillance.
Dix-huit mois de travaux ont été nécessaires pour mettre au point ce programme. ils ont débouché sur la création d'un nouveau métier, celui "d'infirmière pivot". Muriel Bazouin définit ainsi ses nouvelles fonctions qu'elle va exercer à la Clinique Saint-Roch : "Je vais accompagner les patientes du début jusqu'à la fin du traitement, et même un peu plus." Personne centrale, elle a pour vocation de coordonner le parcours de soin et d'assurer l'interface entre professionnels de santé.
Une initiative dont Stéphanie Desremeaux, une ancienne malade qui comme Simone Reydon a pris part au programme, se félicite : "On a besoin de se sentir entendue et soutenue. il est des moments où on ne sait à qui s'adresser même pour des questions banales."
Le Docteur Frédéric Trentini, chirurgien cancérologue, se réjouit : "Ce projet, j'en ai rêvé. La patiente est au centre de sphères très différentes pendant et après son traitement. Le but est d'anticiper les craintes. L'implication des malades va avoir des retombées positives. C'est un projet voué à un brillant avenir."
Le programme s'inscrit dans le Plan Cancer 2009-2013. Cent femmes vont en bénéficier sur une période de deux années. A l'issue de l'expérimentation, une évaluation des résultats sera mise en place. Une manière de savoir si l'expérience doit se pérenniser et s'étendre à d'autres territoires."
Source : Julie DUMEZ, Midi-Libre
Conception/réalisation Pyxis
array(2) {
  ["id_rubrique"]=>
  string(2) "52"
  ["id_fichier"]=>
  string(3) "803"
}
int(52)