plop

Recherche

Par localisation / villes

Trouver un praticien

Annuaire des praticiens

Clinique Fontfroide

Unité de soins pour patient en EVC ou en EPR


   
    Décembre 2008, la clinique a ouvert une unité de 8 lits dédiés à des patients en état végétatif chronique (EVC) ou pauci-relationnel (EPR) dans un bâtiment construit. En juin 2013, cette unité s’est vue doter de quatre lits supplémentaires.

      

    La survenue d'un état végétatif chronique ou pauci-relationnel concerne un nombre de plus en plus important de malades (de l'ordre de 2,5 personnes pour 100 000 habitants). Il s'agit avant tout de traumatisés crâniens et de comas anoxiques.

     La définition d'un état végétatif chronique et celle d'un état pauci-relationnel sont l'objet de discussions scientifiques. Ces patients ne sont plus en situation de coma : ils présentent des phases d'éveil avec trouble de la conscience mais dans tous les cas, une altération sévère des possibilités d'interaction avec l'environnement.

    Au delà de ces aspects sémantiques, un problème persiste celui du devenir des patients atteints. En effet, les difficultés pour trouver des solutions d’accueil pour les malades qui relèvent d’un EVC ou d’un EPR et qui ne peuvent être accueillis dans leur famille, sont très importantes. Il n’existe actuellement aucune structure d’accueil de patient en EVC ou EPR au sein du bassin de santé montpelliérain. En France, et plus particulièrement dans la région Languedoc-Roussillon, elles sont très rares et les malades sont souvent orientés vers des services de médecine ou de moyen séjour, peu adaptés.

    L’accueil de patients en état végétatif chronique ou en état pauci-relationnel,  complète et s’inscrit en cohérence avec les activités déjà développées sur l’établissement. En effet, le regroupement des patients en EVC ou en EPR dans une même unité de soins doit éviter l’écueil de la création de ghettos de la souffrance.


    L’importance des soins nécessaires pour des malades totalement dépendants, la charge psychologique du fait de l’absence de perspective, le regroupement de familles en grande souffrance doivent toujours être à l’esprit et peuvent expliquer l’isolement potentiel de telles structures. C’est la raison pour laquelle la clinique Fontfroide privilégie un projet d’une unité de petite taille au sein d’une structure de soins existante.

    Il ne s’agit donc clairement pas d’une unité de soins palliatifs, mais d’un lieu de vie pour des malades en extrême précarité posant des problèmes éthiques spécifiques.

    L'ouverture de la nouvelle unité correspond au recrutement d'une douzaine de personnels soignants (infirmiers, aide-soignants, kinésithérapeutes).
Conception/réalisation Pyxis
array(2) {
  ["id_rubrique"]=>
  string(3) "403"
  ["id_fichier"]=>
  string(3) "627"
}
int(403)